Organismes et initiatives sportives dans la région

Depuis quelques années, plusieurs initiatives sportives ont joué un rôle marquant dans la région de Vaudreuil-Soulanges. Sans compter les organismes de sports et de loisirs dans les quartiers, comme les arénas, les piscines, les centres récréatifs et les initiatives sportives, la construction du Centre Multisports de Vaudreuil-Dorion a complètement changé l’accès aux sports, en offrant des infrastructures de qualité pour inciter la population à bouger. Aussi, cette année encore, la campagne du Défi Santé 5/30 Équilibre a fait partie des activités proposées par plusieurs municipalités. Certains élus participent activement à cette campagne. Ces deux organismes ont pour but de promouvoir l’activité physique dans toutes les branches de la population.

Le Défi 5/30 Équilibre

Créée en 2005 par l’entreprise québécoise Capsana, la campagne du Défi Santé 5/30 Équilibre vise à soutenir la population dans l’accomplissement de gestes concrets : changer ses habitudes de vie en mangeant mieux (5 portions de fruits et légumes par jour) et en bougeant plus (30 minutes d’activité physique par jour), durant 6 semaines. Depuis 2005, le Défi a enregistré plus de 1 100 000 inscriptions au total, et le nombre d’inscriptions augmente à chaque année. Le Défi offre aussi des outils de soutien et de motivation sur son site web, où les participants peuvent s’inscrire gratuitement et avoir accès à des recettes équilibrées, des programmes d’entrainement, des tests, des vidéos ainsi que des prix de participation. Cette année, quelques municipalités de la région ont proposé ce défi à leurs citoyens, notamment les villes de Pincourt, de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot et de Vaudreuil-sur-le-Lac. Des activités étaient organisées pour inciter la population à accomplir le défi et rester active!

Pour plus d’informations : Défi 5/30 Équilibre

 


Le Centre Multisports de Vaudreuil-Dorion

Le Centre Multisports de Vaudreuil-Dorion a changé le visagedu sport dans la région. Ouvert depuis quelques années et accessible à la population en général, le Centre Multisports donne accès à des installations modernes et à une technologie de pointe en matière d’entraînement physique. Votre blogueuse a rencontré le directeur général, M. Gilles Besner.


IMG_0329

Léa : Quels sont les objectifs du Centre Multisports, sa mission?

M. Besner : La mission du Centre Multisports se compose de deux volets : contribuer à l’amélioration de la santé des citoyens Vaudreuil-Soulangeois de toutes les tranches d’âge en les encourageant à bouger plus et permettre l’excellence sportive, surtout chez les jeunes, en donnant l’encadrement, l’équipement et l’environnement nécessaires pour permettre l’exploitation d’un talent sportif. Effectivement, les infrastructures disponibles, surtout la piste d’athlétisme intérieure, sont peu accessibles au Québec, car il n’y en a pas beaucoup.

L : En quoi le centre Multisport a changé l’accès aux sports dans la région?

MB : Dans la période d’octobre à avril, il y a entre 800 et 1000 visiteurs par jour au Centre Multisports, des gens qui viennent jouer au tennis, s’entrainer dans la salle de conditionnement, profiter de la piste d’athlétisme, etc. Que faisaient ces personnes avant? Peut-être qu’elles bougeaient déjà, peut-être pas, mais il est certain que ce n’était pas de façon aussi assidue. Par exemple, il est phénoménal de voir le nombre de personnes âgées qui viennent marcher sur la piste d’athlétisme durant l’hiver. Ces personnes, lorsque les trottoirs sont enneigés et glacés, ne peuvent pas marcher. La piste leur offre donc l’opportunité de pouvoir rester actif 12 mois par année!

 IMG_0322

L : Avez-vous une mission d’amélioration de la santé et de l’activité physique chez les jeunes de la région?

MB : Malheureusement, nous n’avons pas l’équipement pour rejoindre les jeunes d’âge préscolaire. Notre champ d’action commence à partir de l’âge de 6 ans. Notre mur d’escalade est accessible aux enfants de 6 ans et plus. Aussi, nous avons trois types de camps d’été pour les jeunes à partir de cet âge: le camp «Multisports» ou la formule touche-à-tout, le camp «Multisports+» qui permet de pratiquer durant minimum 2h par jour un sport en particulier et le camp «Multisports passion» qui permet de pratiquer durant minimum 3h un sport particulier puis de compléter avec 1h de conditionnement physique spécifique à la discipline.

De plus, sans trop faire de confidences, nous travaillons présentement sur un projet à 3 volets qui va toucher toute la communauté de Vaudreuil-Soulanges âgée de plus de 5 ans. Comme c’est connu qu’à partir de l’adolescence le taux de pratique d’activité physique chute drastiquement, particulièrement chez les filles, nous voudrions créer des environnements favorables partout dans la région pour inciter les jeunes à bouger plus. Le Centre voudrait créer une accessibilité aux centres communautaires et aux gymnases d’écoles pour faire des activités sportives.

L : Avez-vous des outils ou des moyens particuliers pour rejoindre une clientèle plus à risque ou moins convaincue?

MB : En décembre dernier, nous avons publié la première édition de notre magazine «Le Multisports». Le deuxième numéro suivra sous peu. Cette publication offre conseils, exemples et fait même le portrait de certains membres extraordinaires. Par exemple, dans la première édition, nous avons fait le portrait de Yanick Michaud, un membre qui a décidé de se remettre en forme lorsque son docteur lui a annoncé qu’il souffrait du diabète de type 2, mais qu’il avait encore le temps de renverser la situation s’il se prenait en main, ce qu’il a fait à l’aide d’un kinésiologue. Il n’a désormais plus besoin de prendre sa médication pour le diabète.                        

L : Quel conseil donneriez-vous à ceux qui désirent bouger plus?

MB : En gros, deux choses : tout d’abord, considérer le moment de bouger comme un rendez-vous important et l’inscrire à son agenda à mettre titre qu’un entretien ou une visite chez le dentiste. Ensuite, prendre rendez-vous avec un kinésiologue! Retrouver sa forme n’est vraiment pas facile, c’est pourquoi commencer en rencontrant un kinésiologue, qui pourra créer un programme personnalisé selon nos objectifs et nos capacités, est une bonne idée. Plusieurs personnes vont trouver chers les services d’un kinésiologue, mais il faut voir ça d’un autre point de vue. Prendre un abonnement et venir une seule fois par semaine coûte cher. Mais, être motivé et s’entrainer plusieurs fois par semaine permet de rentabiliser l’abonnement. Surtout qu’il n’est pas nécessaire de voir le kinésiologue à chaque semaine, une fois par mois suffit. En plus, lorsque les gens n’ont pas d’entraineurs, ils finissent par décrocher parce qu’ils font toujours la même chose, alors que le service de kinésiologie permet de diversifier les activités toujours selon nos capacités.

Pour plus de trucs, vous pouvez consulter l’article suivant : Quelques trucs pour passer à l’action!

Pour plus d’informations : Centre Multisports de Vaudreuil-Dorion

Services offerts

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s